Sophie Leleu

Facettes EN

En silence

Un musicien a grand besoin de silence. Pour que la musique naisse, elle a besoin d’espace, de respiration. Et ma respiration, mon silence, c’est la photographie. J’ai commencé la photo dans la ville inspirante de Londres, pendant mes études à la Guildhall School. Une amie chanteuse m’avait demandé de lui réaliser des portraits. Elle les apprécia tant, qu’elle en parla tout autour d’elle. Se succédèrent alors musiciens et acteurs derrière mon objectif. Un jour, une collègue me proposait de poser nue pour moi. Je découvrais alors cette aventure extraordinaire de photographier le corps humain, de contempler la beauté, sondant l’âme humaine. J’avais le sentiment de me retrouver devant les modèles de Botticceli, d’Ingres, de Delatour, de Klimt ou de Kokoshka. S’initiait alors un travail sur le regard qui m’apportait beaucoup et cultivait en moi un cœur humaniste: pour faire de beaux portraits de quelqu’un, il faut l’aimer. Je suis infiniment reconnaissante de la confiance que mes modèles ont pu me donner. Pour moi, la nature se photographie comme un corps humain, car dans les corps se cachent une myriade de paysages insoupçonnés. J’aime les éléments, la matière, les couleurs, tout ce qui vibre, vit, respire et lorsque je regarde le monde à travers mon objectif, c’est ce souffle que je recherche.

Photographies

Nature

Nus

Voyages

Portraits

Vidéos

Vidéos